5/5 - (1 vote)

L’objectif visé par un investissement locatif, c’est de faire devenir rentable l’achat du bien en le mettant en louage. Pour ce faire, il faut soit recourir aux services d’une agence spécialisée dans le domaine ou se charger soi-même de gérer les locataires. Dans l’un ou l’autre des cas, l’on parle de gestion locative immobilière. Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les tâches qui la constituent ? Découvrez toutes les informations nécessaires à propos de ce système.

La gestion locative immobilière : qu’est-ce que c’est ?

La gestion locative immobilière désigne l’ensemble des missions requises pour mener à bien la gestion quotidienne d’un bien immobilier. De façon courante, elle est entreprise par des experts mandatés. Il n’est pas grand le nombre de propriétaires qui s’y adonne eux-mêmes.

C’est une activité qui comporte une diversité de tâches à savoir :

  • La recherche et la sélection d’un locataire ;
  • La rédaction d’un bail ;
  • La réalisation de l’état des lieux d’entrée et de sortie ;
  • Le recouvrement des loyers et l’envoi des quittances ;
  • Le suivi des charges ;
  • La révision du loyer ;
  • Le traitement des impayés si nécessaire ;
  • L’entretien du bien.

La gestion locative immobilière est un suivi qui n’est pas sujet à la détention d’un agrément ou d’un diplôme particulier. C’est bien la raison pour laquelle chaque propriétaire est à même de le réaliser soi-même.

Néanmoins, la réglementation qui est assignée à certains documents (l’état des lieux ou le bail) nécessite certaines connaissances. L’on peut donc prétendre que c’est la raison pour laquelle certains propriétaires ont recours à des experts du domaine.

Quelles sont les étapes principales de la gestion locative immobilière ?

La gestion locative immobilière surtout lorsqu’elle est assurée par un tiers, comporte 4 étapes importantes à suivre. Il s’agit de :

  • La signature du mandat de gestion ;
  • L’étape préparatoire de la mise en location et l’estimation de la valeur locative du bien ;
  • La quête et la sélection du locataire ;
  • Les baux et états des lieux d’entrée et de sortie.
Lire également :  5 avantages à la création d’une SCI

Signature du mandat de gestion

La gestion locative immobilière assurée par un professionnel, débute avec la signature d’un mandat de gestion. Ce dernier est un document qui prendra acte de la mise en gestion d’un bien auprès d’un expert immobilier.

Ce mandat doit être effectif par sa signature avant la disponibilité du logement sur le marché locatif. La date de début de commercialisation du bien est fonction de la date de révocation de contrat de l’actuel locataire. Mais elle est déterminée par la date de livraison du bien lorsqu’il s’agit d’une nouvelle construction.

L’étape préparatoire de la mise en location et l’estimation de la valeur locative du bien

Le professionnel en charge de la gestion locative immobilière entame une étude personnalisée du bien à louer. Ceci dans le but d’obtenir ses caractéristiques techniques et ses atouts. Ce qui permettra de définir avec un peu plus d’exactitude la valeur locative du logement vis-à-vis de celle du marché et des services offerts.

Ici, sont pris en compte les éléments comme le type de bien, le nombre de pièces disponibles, le type d’aménagement, la situation géographique et la localisation du bien (proximité des écoles et commerces). Ce sont là des informations qui permettent de déterminer le coût du loyer.

La quête et la sélection du locataire

C’est une étape non-négligeable par l’expert mandaté pour la gestion locative immobilière. En effet, il lui revient de chercher et de trouver un locataire solvable et de bonnes moralités. Pour cela, la mise en place d’un plan de communication en phase avec les besoins est nécessaire.

Lire également :  Combien d'APL pour un loyer de 600 euros ?

Il s’agira pour lui d’informer sur la disponibilité du bien en faisant usage des outils de communication tels :

  • La presse spécialisée ;
  • Les sites web immobiliers ;
  • Les réseaux sociaux ;
  • Les vitrines d’agence ;
  • Les newsletters, etc.

Tout ceci sera suivi d’une visite du bien par le gestionnaire immobilier pour les candidats.

À la suite, il procédera à la sélection du meilleur candidat après une étude rigoureuse des dossiers. C’est ce qui renvoie à l’étude de la solvabilité et de l’historique des candidats (revenus, garanties, etc.).

Les baux et états des lieux d’entrée et de sortie

Après l’option du futur locataire, l’expert en gestion locative immobilière s’attelle à la rédaction et à la signature du bail d’entrée dans le logement. À défaut de cela, il réalise l’acte de caution solidaire. C’est lui qui s’occupe également de l’état des lieux d’entrée. Il fournit des copies de chaque document au propriétaire du bien.

Quels sont les avantages et inconvénients de la gestion locative immobilière ?

Les conséquences de la gestion locative sont nombreuses, mais elles sont beaucoup plus fonction du type d’administration mise en place. Comme vous le savez déjà, le propriétaire peut procéder par mandat (gestion locative déléguée), par gestion personnelle (gestion locative autonome) ou par un partage des pouvoirs (gestion semi déléguée).

La gestion locative déléguée

Dans ce type de gestion locative immobilière, la confiance est l’élément de base, car le propriétaire du logement doit confier tous les pouvoirs à une agence. En retour, il s’attend à la réception d’un compte-rendu mensuel ou trimestriel.

Lire également :  Comment fonctionne l'assurance loyers impayés ?

Les avantages de la gestion locative déléguée sont :

  • L’optimisation du temps ;
  • Le devoir de conseil de l’agent immobilier ;
  • L’expertise immobilière de l’agent ;
  • La garantie de ne pas avoir des loyers impayés.

Les inconvénients de la gestion locative immobilière déléguée sont :

  • Le coût du mandat de gestion ;
  • La perte du contrôle sur la location du bien.

La gestion locative autonome

Ici, le propriétaire se charge de tout faire depuis les tâches administratives jusqu’à la gestion des problèmes techniques en liés au louage du bien.

Cette gestion locative immobilière lui donne comme avantages :

  • La maîtrise du bien à 100 % ;
  • La maîtrise de toutes les modifications techniques à/ou effectuer sur le bien.

Mais elle présente des inconvénients à savoir que :

  • Elle requiert une grande disponibilité (caractère chronophage) ;
  • Elle requiert la mise à jour des connaissances juridiques (bail, caution, contentieux, garanties, assurances) et comptable (mise à jour des loyers, apurement des charges).

La gestion semi déléguée

Ici, la gestion locative immobilière est partagée entre le propriétaire du bien et une agence immobilière. Généralement, cette dernière est en charge des tâches administratives.

Les tâches ainsi réparties offrent comme avantages au propriétaire :

  • La gestion professionnelle à un coût moins élevé ;
  • La maîtrise des tâches de maintenance du logement ;
  • La gestion sécurisée grâce à un suivi juridique assuré par l’agence.

En termes d’inconvénients, l’on cite le maintien d’une implication minimum, mise en place par le mandat de gestion dont les termes sont définis entre le propriétaire et l’agence.