Très prisé en matière de placements financiers, le plan d’épargne en actions fait partie des placements à long terme instauré dans le but d’inciter les Français à investir leur argent en Bourse. Le PEA présente plusieurs avantages fiscaux très intéressants, de quoi être motivé à investir. Avec l’intervention de la loi pacte, le fonctionnement du PEA à changer. Raison pour laquelle il est important de connaitre son nouveau mode de fonctionnement. Zoom dans cet article.

Qu’est-ce que le PEA ?

Abréviation du Plan d’Épargne en Actions, le PEA est une enveloppe fiscale mise en place dans le but de motiver les Français à investir sur les marchés européens. Créé en 1992, ce système s’est diversifié au fil des années. Aujourd’hui, on retrouve des PEA classiques qui est la formule standard, des PEA assurance pour les assurances et des PEA PME qui permettent d’investir dans des PME ou des ETI.

Le PEA est réglementé surtout à sa date d’ouverture, car c’est elle qui fait foi pour le calcul de délai devant servir à l’exonération des plus-values, et non la date des versements. Vous pouvez visiter sur le site de JEpargneEnLigne pour avoir une idée sur le calcul de délai.

Ainsi, le PEA est un placement à envisager pour préparer sa retraite. Après quelques années de détention, le capital sera transformé en rente viagère et totalement exonérée d’impôts. Le plafond de cet investissement est fixé à 150 000 €.

Comment ouvrir un compte PEA ?

L’ouverture d’un compte PEA est conditionnée au respect de quelques règles. Vous devez remplir une certaine condition, assez simple et relativement similaire à celles de nombreux plan d’épargne.  Tout d’abord, il faut souligner qu’un contribuable ne peut détenir qu’un seul PEA.  Pour les couples mariés, chaque conjoint peut avoir son PEA et il ne peut avoir un PEA pour le couple.

En effet, pour ouvrir un compte PEA, il faut :

  • Être majeur(e), ou être mineur(e) non rattaché au foyer fiscal de ses parents ;
  • Être domicilié en France ;
  • Faire un premier versement : le montant du versement varie d’un établissement bancaire à un autre.

Par ailleurs, il est recommandé de fait recours à un comparateur afin de trouver, parmi les meilleurs PEA banque, celle qui vous convient le mieux.

Comment fonctionne un PEA ?

Pour un compte PEA bancaire, deux comptes sont associés : un compte-titres où sont logées les valeurs mobilières et un compte un compte espèces où sont transités les fonds non investis. En effet, avec le PEA vous pourrez investir que dans des entreprises présentes dans l’Union européenne. Pour un premier versement, les banques n’imposent pas généralement un minimum. Mais le plafond des versements est limité à 150 000 € pour un PEA classique et 75 000 € pour un PEA-PME-ETI.

Contrairement aux contrats d’assurance vie, le montant versé sur votre PEA n’est pas bloqué. Votre compte restera toujours disponible. Mais, l’inconvénient est que, si vous effectuez un retrait avant les 8 ans à compter de la date d’ouverture, votre PEA sera immédiatement clôturé. Une fois ce délai passé, vous pouvez retirer vos fonds investis, soit décider de les conserver. Dans tous les cas, vous ne pourrez plus effectuer de versements.

Toutefois, il convient de souligner que vous êtes libre de clôturer votre compte PEA quand vous le voulez. Mais, en fonction de la date à laquelle vous allez demander la clôture, il aura un impact sur l’imposition des plus-values que vous pourrez avoir.

Quels sont les avantages d’ouvrir un PEA ?

Il existe plusieurs raisons, de quoi être motivé à souscrire un Plan d’Épargne en Action. Tout d’abord, il permet de diversifier les investissements, un atout idéal pour anticiper sa retraite tout en augmentant son patrimoine financier. Ainsi, il permet de préparer sa retraite en récupérant un capital exonéré d’impôts après 8 ans de détention du compte.

Mais aussi, le PEA permet d’imputer une potentielle moins-value sur vos plus-values équivalentes. Avec ce placement financier, bénéficiez d’une exonération d’impôts sur le revenu après 5 ans de détention minimum.