5/5 - (1 vote)

En France, le prix du kWh du GAZ est fixé en fonction de divers éléments. Il s’agit notamment de son coût d’achat sur le marché mondial ainsi que des frais structurels en lien avec son transport, son stockage, et sa distribution. Ainsi, chaque fournisseur de gaz affiche des prix différents. D’un côté, nous avons l’état avec ces tarifs réglementés en fonction des zones et d’un autre, les fournisseurs alternatifs qui fixent leurs prix librement. Trouvez ci-dessous l’essentiel à savoir sur le coût du gaz au kWh.

Quel est le prix du kWh du gaz au coût réglementé ?

Ce tarif est proposé par ENGIE ancien GDF et 23 autres structures locales de vente d’énergie. Il est fixé en fonction des communes. En effet, le territoire français est partagé en 6 différentes zones auxquelles sont attribués différents tarifs.

Plus les circonscriptions communales sont éloignées des grands axes routiers, plus le prix du kWh du gaz sera haut. Ce prix peut évoluer de façon mensuelle sur décision de la commission chargée de réguler le secteur de l’énergie (CRE) pour pouvoir couvrir efficacement les charges d’approvisionnement des différents fournisseurs.

Mais depuis le début du mois de novembre, les prix réglementés sont en train de disparaître du marché. A la fin du mois de Juin de l’année 2023, ces derniers devraient disparaître complètement. Les consommateurs devront alors se rabattre sur les offres des fournisseurs alternatifs.

Pour les foyers des petits consommateurs, le prix du kWh du gaz en ce qui concerne le tarif réglementaire, s’élève à :

  • 0,1121 euro TTC en ce qui concerne les petits consommateurs ;
  • 0,0873 euro TTC pour les grands consommateurs.
Lire également :  Chèque différé en ce moment : Avantages et Inconvénients

Ces tarifs pourront être augmentés de quelques euros en fonction de la zone dans laquelle se situe le consommateur. Pour les petits utilisateurs, ils auront à payer un abonnement moins cher. Toutefois, le prix du kWh sera plus cher. Pour les gros utilisateurs, ils pourront jouir d’un prix moins cher pour le kWh, mais le coût de l’abonnement sera plus onéreux.

Quel est le prix du kWh du gaz chez les fournisseurs alternatifs ?

Le prix du kWh du gaz fixé par les fournisseurs alternatifs varie en fonction des structures. Chaque fournisseur est libre de fixer ses coûts selon ses dépenses de fonctionnement. Cependant, les offres que ces structures affichent ne sont généralement pas très éloignées de celles proposées par l’Etat.

Au niveau des fournisseurs alternatifs, ils mettent à disposition deux catégories de prix. Il s’agit en l’occurrence des prix indexés et des prix fixes. Les premiers sont les plus fréquents sur le marché. Ils offrent des réductions assez intéressantes sur le prix du kWh du gaz en prenant en compte les prix réglementés de l’Etat.

Avec ces genres d’offre, les consommateurs sont sûrs de payer leur gaz moins cher. Ils pourront alors faire facilement et rapidement des économies sur leur facture. Cette option est plus conseillée aux gros utilisateurs de gaz.

Pour les prix fixes, les fournisseurs bloquent le coût du gaz sur un montant donné sur la durée du contrat des consommateurs. Cela implique que même si le prix du gaz augmente ou diminue, les consommateurs sous un tel contrat ne verront pas le prix de leur kWh du gaz changer.

Lire également :  Quelle banque étrangère prête aux français ?

Ils paieront la même somme chaque mois jusqu’au terme de leur contrat. Cette option convient pour ceux qui désirent contrôler correctement leur budget sur de longs et moyens termes. Pour choisir le fournisseur qui affiche le prix du gaz qui sera le plus bénéfique pour vous, il faudra faire recours aux divers comparateurs d’énergie présents sur la toile.

Ils vous aideront à dresser un comparatif de la grille des tarifs du gaz entre les différents fournisseurs du secteur afin de faire un bon choix. Cette opération est gratuite et n’implique aucun engagement auprès des opérateurs.

Comment est calculé le prix du kWh du gaz ?

Que ce soit l’Etat ou les distributeurs alternatifs, ils fixent leurs tarifs en tenant compte du coût du gaz chez leurs fournisseurs. Plus le prix augmente sur le marché, plus les coûts des opérateurs d’énergie seront également à la hausse.

Mais cet élément n’est pas le seul sur lequel les fournisseurs s’appuient pour établir leurs tarifs. Ils prennent également en compte les dépenses structurelles en lien avec le transport, le stockage et la distribution du gaz.

Ils se basent sur les taxes appliquées sur le gaz pour fixer leurs coûts (la TVA qui est de 14 %, la TICGN qui est de 11 %, et la CTA qui est de 3 %).

Comment choisir un bon prix pour votre gaz ?

Pour avoir votre gaz à un excellent tarif, il est important de se baser sur le prix du kWh du gaz proposé par les fournisseurs ainsi que sur les prix de leurs abonnements. En ce qui concerne ces deux éléments, les offres sont multiples. De ce fait, il faudra tenir compte de votre budget pour choisir celle qui vous convient le mieux.