Les erreurs de financement des entreprises peuvent être dangereuses non seulement pour la croissance de votre entreprise, mais aussi pour sa survie même. Découvrez les sept erreurs de financement que vous devez éviter si vous voulez vraiment développer une entreprise rentable. Éviter les sept premières erreurs de financement d’une entreprise est un élément clé de la survie des entreprises. Si vous commencez à commettre trop souvent ces erreurs de financement, vous réduisez considérablement vos chances de réussite à long terme. L’essentiel est de comprendre les causes et l’importance de chacune d’entre elles afin d’être en mesure de prendre de meilleures décisions.

Erreurs 1 : Pas de comptabilité mensuelle

Quelle que soit la taille de votre entreprise, une comptabilité inexacte crée toutes sortes de problèmes liés à la trésorerie, à la planification et à la prise de décision. Bien que tout ait un coût, les services de comptabilité sont très bons marchés par rapport à la plupart des autres coûts qu’une entreprise doit appuyer.

Et une fois qu’un processus de comptabilité est mis en place, le coût diminue généralement ou devient plus rentable, car il n’y a pas d’effort inutile pour enregistrer toute l’activité de l’entreprise.

En soi, cette erreur a tendance à entraîner toutes les autres d’une manière ou d’une autre et doit être évitée à tout prix.

Erreurs 2 : Pas de prévision de trésorerie

L’absence d’une comptabilité significative crée un manque de connaissance de votre parcours. L’absence de prévision de trésorerie empêche de savoir où vous allez.

Sans tenir de comptabilité, les entreprises ont tendance à s’éloigner de plus en plus de leurs objectifs et à attendre une crise qui les oblige à changer leurs habitudes de dépenses mensuelles.

Même si vous avez une prévision de trésorerie, elle doit être réaliste. Un certain niveau de conservatisme doit être présent, sinon il perdra tout son sens a très court terme.

Avant d’aborder l’erreur numéro 3, visiter www.freelendease.fr pour obtenir plus d’information sur la gestion efficace d’une entreprise, son financement et le marketing numérique.

Erreurs 3 : Fonds de roulement insuffisant

La tenue de registre ne vous aidera pas si vous ne disposez pas d’un fonds de roulement suffisant pour exploiter correctement l’entreprise. C’est pourquoi il est important d’établir avec précision des prévisions de trésorerie avant même de démarrer, d’acquérir ou de développer une entreprise.

Trop souvent, la composante fonds de roulement est complètement ignoré, l’accent étant mis sur les investissements en immobilisations. Lorsque cela se produit, la crise de trésorerie se fait généralement sentir rapidement, car les fonds sont insuffisants pour gérer correctement le cycle de vente normal.

Erreurs 4 : Mauvaise gestion des paiements

Si vous ne disposez pas d’un fonds de roulement, de prévisions et d’une comptabilité significative, vous risquez d’avoir des problèmes de trésorerie. Il en résulte la nécessité d’allonger et de différer les paiements qui sont arrivés à échéance. Cela peut être le bord même de la pente glissante.

Si vous ne trouvez pas la cause du problème de trésorerie, l’allongement des paiements ne peut que vous aidez à creuser un trou plus profond. Les principales cibles sont les envois de fonds du gouvernement, les dettes commerciales et les paiements par carte de crédit.

Erreurs 5 : Mauvaise gestion du crédit

Le report des paiements pour de courtes périodes ou pour des périodes indéterminées peut avoir de graves conséquences sur le crédit.

  • Premièrement, les retards de paiement des cartes de crédit sont probablement les moyens les plus courants par lesquels les entreprises et les particuliers détruisent leur crédit.
  • Deuxièmement, les chèques sans provision sont également enregistrés dans les rapports de crédit des entreprises et constituent un autre type de marque noire.
  • Troisièmement, si vous retardez un paiement trop longtemps, un créancier pourrait porter un jugement contre vous, ce qui nuirait encore davantage à votre crédit.
  • Quatrièmement, lorsque vous demandez un crédit futur, le fait d’être en retard dans les paiements du gouvernement peut entraîner un refus automatique de la part de nombreux prêteurs.

La situation est encore pire. Chaque fois que vous faites une demande de crédit, les demandes de crédit sont inscrites sur votre rapport de crédit. Cela peut causer deux problèmes supplémentaires.

  • Premièrement, des demandes multiples peuvent réduire votre côté de crédit ou votre score global.
  • Deuxièmement, les prêteurs ont tendance à être moins enclins à accorder un crédit à une entreprise dont le rapport de solvabilité comporte une multitude de demandes.

Si vous vous retrouvez dans une situation où vous êtes à court d’argent pendant une période limitée, assurez-vous de discuter de la situation de manière pro active avec vos créanciers et de négocier des modalités de remboursement qui vous conviennent à tous les deux et qui ne mettront pas votre crédit en péril.

Erreurs 6 : Aucune rentabilité enregistrée

Pour les jeunes pousses, la chose la plus importante que vous puissiez faire du point de vue du financement est de devenir rentable aussi vite que possible. La plupart des prêteurs doivent voir au moins un an d’états financiers rentables avant d’envisager de prêter des fonds en fonction de la solidité de l’entreprise.

Avant que la rentabilité à court terme soit démontré, le financement de l’entreprise repose principalement sur le crédit personnel et la valeur nette. Pour les entreprises existantes, les résultats historiques doivent démontrer la rentabilité pour acquérir des capitaux supplémentaires.

La mesure de cette capacité de remboursement est basée sur le revenu net enregistré pour l’entreprise par un tiers comptable agréé. Dans de nombreux cas, les entreprises travaillent avec leurs comptables pour réduire au maximum la taxe professionnelle, mais aussi pour détruire ou restreindre leur capacité d’emprunt dans le processus lorsque le revenu net de l’entreprise est insuffisant pour assurer le service de toute dette supplémentaire.

Erreurs 7 : Pas de stratégie de financement

Une stratégie de financement appropriée crée

  • le financement nécessaire pour soutenir les flux de trésorerie actuelle et futurs de l’entreprise,
  • le calendrier de remboursement de la dette que les flux de trésorerie peuvent servir,
  • le financement d’urgence nécessaire pour répondre aux besoins imprévus ou uniques de l’entreprise.

Cela semble bon en principe, mais n’a pas tendance à être bien pratiqué.

Pourquoi ?

Parce que le financement est en grande partie un événement non planifié et postérieur.

Il semble qu’une fois que tout le reste est réglé, l’entreprise essaie de trouver un financement.

Il y a de nombreuses raisons à cela, notamment : les entrepreneurs sont plus orientés vers le marketing, les gens pensent que le financement est facile à obtenir lorsqu’ils en ont besoin, les conséquences à court terme du report des questions financières ne sont pas aussi immédiates que d’autres choses et ainsi de suite.

Quelle que soit la raison, l’absence d’une stratégie de financement viable est en effet une erreur. Cependant, une stratégie de financement valable n’est pas susceptible d’exister si l’un des six autres erreurs sont présentes. Cela renforce le point de vue, selon lequel toutes les erreurs énumérées sont liées entre elles et, lorsque plusieurs sont commises, l’effet du résultat négatif peut s’aggraver.